Lili Les Bains

Experte en femme parfaite ! Taille 8 à 22

Le parfum, l’histoire d’une vie…

Les souvenirs olfactifs….  Plus fort que tout.

L’idée de cet article me vient suite à la vive réaction de ma filleule

Lorsqu’elle a sentiMademoiselle Coco. Elle n’est pas du genre expansive comme ado…  Elle était survoltée!!!  Tournoyait, avec un ‘ »Ça sent trop bon!!!  » Elle était déchaînée!

Toute petite elle était envoutée par Coco de Chanel que j’ai portée trentaine, et quarantaine.  Combien de fois j’ai entendu mon petit chat: « LouiseDaoust » tu sens bon… »   Oui, elle m’appelait LouiseDaoust, et encore…  ; D

Les parfums de notre enfance, souvent alimentaire, les biscuits, les gâteaux, les brioches, les fleurs si on avait la chance d’avoir un jardin, ou les parfums des proches laissent des souvenirs indélébiles.

Les parfums,  la corde sensible du coeur, nous rappelle nos premiers baisers, premier amour, différentes époques de notre vie.  Paris, 1986, toutes les femmes sentaient POISON de Dior dans le métro…  Quand une cliente sent Poison, ça sent Paris!

Ma vie de jeune fille a commencé un printemps avec le parfum Coty Muguet à 12 ans, puis à l’automne Musk , j’aime encore ces odeurs, puis Chantilly, très poudré, romantique, rose…

Puis ma vie de jeune femme c’est accroché à un parfum, qui trouble, qui n’est pas commercial, que l’on ne retrouve pas à tous les coins de rue, QUARTZ de Molyneux.  Un parfum que j’ai chéri et qui me rappelle mes études.

À l’époque mi-80, les femmes sentaient Opium, Rive gauche.

Pour ma part j’ai craqué pour Coriandre,  de Jean Couturier, parfum épicé, complètement différent, encore une fois, assez unique, il y avait le talc, la lotion pour le corps, un pur délice…

Quels beaux souvenirs de vacances!

Le Plateau Mont-Royal, le bonheur!

 

 

Puis avec ma Lili, je voulais un vrai parfum…

Un parfum de femme de 36 ans, que j’ai porté jusqu’à un certain changement hormonal, bouhouhou….  Mon  parfum de femme par excellence.

 

 

 

 

Deux longues années sans parfum à chercher ze odeur pour mes nouvelles hormones!

Finalment, à Cannes, j’entre dans la boutique Lalique, une galerie d’art à couper le souffle, et en attendant à la caisse, je remarque les parfums…  Une bouteille en particulier.  COUP DE FOUDRE!!!  BANG!  C’était lui, un parfum pour homme???  Dans le Elle, il y avait un avertissement:   » Si vous voulez vous faire piquer votre homme, acheter lui Encre Noire ».

Il m’arrive d’attendre dans une file et quelqu’un se retourne et demande qui sent ça???

Quel compliment!  J’adore ce parfum!  Pour l’automne et l’hiver, il est … Surprenant!  Chez Ogilvy.

 

Parfum d’été par excellence,

Vous l’avez senti chez Lili, Fleur de Cannes de St-Barths,  sucré sans sentir le gâteau, très très agréablement doux, une vraie caresse pour le nez, et le coeur…  Chez Frida B.60 Webster Saint-Lambert, QC J4P 3S3, (450) 671-1155

Je vous recommande un exercice, sentez les parfums que vous avez portés, ils vous feront voir le chemin parcouru, et vous rappelleront de délicieux souvenirs…

P.S. En vacances laver vos maillots et vêtements Lili avec le gel douche de votre parfum de vacances…

Bon week-end,

Lili, xx


Publié dans Non classé

3 Responses to Le parfum, l’histoire d’une vie…

  1. Anouk :

    C’est vrai!
    Ces jours-cis, la factrice qui vient chercher les commandes porte un parfum que portait une amie de ma mère. À chaque fois, je replonge en enfance!!! Je n’ose pas le lui dire pour ne pas qu’elle pense que je trouve que sa sent la vieille matante!

    Au contraire, la femme qu’elle me rappelle était la plus flyée que je connaisse (pire que ma mère), et certainement pas matante!!!

  2. Louise Daoust :

    Tu peux dire qu’elle sent quelqu’un que tu as beaucoup aimé, et que ça te fais du bien! Je suis certaine qu’elle sera flattée, OSE!

  3. Manon Gaze :

    Manon, m’a envoyé ce petit mot sur mon email, j’adore…

    C’est tellement vrai que les parfums nous marque. Ma mère a porté L’air du temps de Nina Ricci pendant toute mon enfance et plus. Chaque fois que je sens ce parfum je me sens réconfortée. Aujourd’hui que ma mère souffre d’Alzheimer et qu’elle n’est plus autonome, mon plaisir c’est de la chouchouter et de lui mettre un peu de ce parfum. Ainsi, j’ai l’impression de l’avoir encore un peu comme avant.

    xxx
    Manon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *