Lili Les Bains

Experte en femme parfaite ! Taille 8 à 22

Un jour de mars, j’ai eu 48 ans.

ET je m’en souviens encore.

Matin de fin mars, jour de ma fête, réveil un peu brutal à 6:15 du matin, prise de sang… Edith ma charmante voisine maringouin se pointe à 6:25, à voir le nombre d’éprouvettes, elle passe dans mes valeurs de moustique à vampire….

Anyway, pique,pique, vide,vide, j’ai ça à tous les mois, grosse anémie pas contrôlée.
Et vide, vide encore… Encore… Ben là, j’ai mal au coeur!!! Vite le divan, dans les pommes, débarbouillettes bien froides dans le cou, charmant réveil. Je décide de prendre ça relaxe, j’ai un r.v. avec mon toutou chez l’ophtalmo des animaux à 11h.

Belle journée ensoleillée, le soleil brille sur le fleuve, Montréal est superbe, bonne musique, toutou est calme dans sa cage sur le banc avant passager, cé le fun… Heureuse la Madame.

Tournicoti tournicota, on fini par arriver, j’entre dans la clinique, un beau golden à droite, superbe, on contourne Ginger, et je m’assoie avec toutou assied entre mes pieds. Monsieur veut voir Ginger… Insiste, et comme nous allons dans les cafés canins, pourquoi pas??? Ginger est environ 5 pieds de toutou.

Je détache mon petit amour, qui se transforme en espèce de léopard menaçant, qui se jette sur Ginger en jappant. (Le petit verrat). Ginger, calme, mais rapide, saisit le cou de toutou très fermement, les cris de Toutou sont des hurlements « Carouso en panique genre ».. Clairement l’instinct animal dit, immobilise, et croque! En 3 secondes.

En une demi-seconde je me jette à genoux (ouche les rotules et les hernies discales, et je vois Ginger ouvrir la gueule, et moi, réflexe de mère adorante, je plonge mes deux mains dans la gueule de Ginger pour l’ouvrir plus, une assistante tirait sur Toutou, alors tout petit est sorti de la gueule du loup. Mais mes mains sont restées sous 1500 livres de pression… Ça fait crack.

Vite on prend Toutou, dans la salle, il a 4 trous rouges dans sa fourrure blanche, et moi, j’ai les doigts en sang. Une vétérinaire qui soigne, ça fait des pansements avec des minis petites pattes noires… Cinq pansements répartis sur 2 mains.Bon.

Son oeil est ok. Retour à la maison, le chien a mal, il tourne en rond autour de l’escalier central, sans arrêt, moi, l’adrénaline baisse, et les douleurs commencent.

C’est ma fête, et on sort pareil, pas changer, pas chic, mais trop cute avec mes « catins ».

Direction resto français Chez Julien, tellement contente, une journée pas facile, on arrive, il est fermé pour réno. Bon, alors un resto d’interdiction fera mon bonheur de fêter, Arahova, dénaturé sur Taschereau, mais les calmars avec la sauce Tzaziki, citron, J’ADORE!!! Mon amour bougonne, non, pas là!!!! (supplication) C’est ma fête, et j’avoue que je trouve que c’est ma fête en titi…

Je me suis bourrée de bonheur, le pain grillé, ah, bouffe nostalgique des années 80 sur St-Viateur à 2 heures du matin.

Au retour, mon Amour d’Amour veut arrêter à la clinique pour des papiers, go, go, et insiste pour que je monte. Ben là, non, aller poireauter dans ton bureau, ça ne me tente pas. Non, viens je veux voir des blessures, changer les pansements… C’est ma fête.. Non…. Je monte, change les pansements, commence antibiotique, et quand je pense qu’on part, un papier se déchire en arrière de moi et la question qui tue. Ton tétanos, ça date de quand??? NON!!!! Ben oui, début très délicat du vaccin, et je sens une chaleur qui envahie mon bras, ÇA BRÛLE!!!

Évidemment, qu’est ce qu’une fête sans une allergie au tétanos? Bon, rentrer à la maison, le bras en feu, Toutou tourne toujours. Je monte me coucher, journée éprouvante. Toutou pleure des larmes de crocodile, hurle à sa meute, (moman). Je descends avec mes couvertures, incapables de toucher mon bras, je me couche sur le sofa.

J’ai tout essayé pour calmer Toutou… Finalement à 4hrs du matin, il saute sur le divan, une première, et viens se blottir dans mon cou, à l’abri. Il dort épuisé, il ronfle en plus. Je m’assoupis à mon tour, enfin.23935_10151083598046027_371508093_n

À 6hrs, du matin, mon Amour descend les marches, lance bruyamment: « Mais qu’est-ce que vous faites là? (DEVINE???)

Ce n’était plus ma fête, mais c’était ma fête dans mon coeur, de tenir tout chaud contre moi, mon bel amour de Toutou. Maintenant, aussitôt que ça va pas, M.Toutou viens voir sa maman soins.


One Response to Un jour de mars, j’ai eu 48 ans.

  1. Sophie Dionne :

    Allo Miss Lili,
    c’est justement de tes belles histoires que nous nous ennuyons…
    on adore te lire…..
    à quand le livre ?
    xo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *